Les relations économiques entre la Chine et l’Algérie se portent au mieux. Interrogé par le quotidien électronique TSA, l’ambassadeur de Chine à Alger, Liu Yuhe, est revenu sur ces partenariats commerciaux déjà en place et à venir. Les deux pays devraient encore plus se lier économiquement.

D’après l’ambassadeur de Chine, en 2011, »le volume des échanges commerciaux a atteint 6,4 milliards de dollars et durant les neuf premiers mois de cette année, le volume a atteint 6,5 milliards de dollars, soit une augmentation de 29,7 % par rapport à la même période de l’année passée. »

Les entreprises chinoises sont de plus en plus présentes sur le territoire algérien, notamment dans la construction. L’Algérie a d’ailleurs fait récemment appel à la Chine pur accélérer la construction de nouveaux logements. « Les sociétés chinoises participent activement aux projets de construction d’infrastructures en Algérie. Le gouvernement algérien vient de confier la réalisation de près de 50 000 logements à des sociétés chinoises. Il y a aussi des projets dans le domaine de l’autoroute, des chemins de fer, des barrages, etc. », précisé Liu Yuhe.

A priori les relations économiques devraient se renforcer entre les deux pays, l’ambassadeur a confié à TSA que « Le gouvernement chinois encourage les entreprises chinoises à faire davantage d’efforts et surtout à répondre à l’attente du gouvernement et du peuple algériens en développant des partenariats avec des amis algériens. » Et pour l’avenir, il envisage plus qu’un échange commercial mais un travail en commun : « J’espère voir bientôt des sociétés mixtes sino‑algériennes dans le ciment, la sidérurgie, l’électroménager, etc. Il y a déjà des contacts. Concernant le volet de l’investissement, on atteint 1,6 milliard de dollars, concentrés principalement dans le secteur de l’énergie. Nous espérons élargir ces investissements vers d’autres domaines », ajoute l’ambassadeur chinois.