Un classement mondial pointe du doigt le manque de tolérance en Algérie à l’égard des croyants catholiques et protestants. 

Alors que la communauté internationale se soucie particulièrement du sort des chrétiens du Moyen-Orient, l’association d’obédience protestante Portes Ouvertes révèle que leur situation n’est pas meilleure au Maghreb, notamment en Algérie. Selon le dernier classement de Portes Ouvertes, l’Index Mondial de Persécution 2013, l’Algérie est le 29ème pays au monde où les chrétiens sont le plus persécutés.

Les quelques 25 000 chrétiens résidant en Algérie vivent dans la peur constante. Et pour cause,  assumer sa foi non-musulmane peut parfois être risqué en Algérie, où l’on peut facilement être accusé de prosélytisme, délit passible d’une amende, voire d’une peine de prison. C’est ce qui est exactement arrivé à Ibouène Mohamed, employé par une multinationale basée à Tindouf, dans le sud du pays. Dénoncé par un collègue de travail, qui avait estimé qu’Ibouène Mohamed voulait le « convertir » en lui faisant part de sa foi chrétienne, le jeune homme a échappé à la prison de peu. Mais le verdict de Cour de la wilaya de Béchar, dans l’ouest du Sahara algérien, rendu le 13 février, n’est pas clément pour autant. Ibouène Mohamed a vu le montant de son amende doublé, passant de 50 000 à 100 000 dinars !

Et ce n’est pas l’ordonnance 06-03, adoptée en février 2006, qui va arranger les affaires des chrétiens d’Algérie. En vertu de cette ordonnance, l’impression, le stockage ou la distribution de littérature chrétienne entraîne une condamnation à cinq ans de prison. Les lieux de cultes chrétiens ont aussi reçu des ordres de fermeture au nom de cette loi. Mais la plupart ont décidé de les ignorer. « Il s’agit d’une loi inacceptable qui doit être abrogée », dénonce Mustapha Krim, président de l’Eglise protestante d’Algérie.

Face à la montée de l’anti-christianisme en Algérie, l’association Portes Ouvertes s’organise. Elle a récemment mis en ligne une pétition appelant à « défendre la liberté de croyance et d’expression des chrétiens algériens ».