La fin de l’année encours est probablement une aubaine pour les souscripteurs AADL qui n’ont toujours pas pris possession de leurs logements.

Plus de 10 ans après avoir  « payé la première ranche», des centaines d’anciens souscripteurs au programme AADL de 2001 et 2002 peuvent désormais récupérer les clefs de leurs appartements. Le journal Ennahar, qui donne l’information, indique dans son édition de dimanche matin que les anciens souscripteurs peuvent ainsi prendre possession de leurs appartements dans la période allant de 25 au 31 décembre en cours. Cela est valable pour les sites de Heuraoua, Ain-Beniane et Ouled-Fayet, dans la wilaya d’Alger. Pour ceux qui n’avaient pas de site précis, l’AADL leur propose le site de Rouiba, à l’Est de la capitale, moyennant un versement d’une tranche additionnelle de 30000 DA. Cette somme d’ajoute à la deuxième tranche de 40 000 DA que devront verser tous les bénéficiaires. Une première de tranche du même montant a déjà été versée en 2002.

Il faut préciser qu’au moment où les autorités évoquent un nouveau plan AADL doté de 230 000 logements, d’anciens souscripteurs, qui ont déjà payé une tranche et obtenu les affectations de logements, n’ont toujours pas habité leurs appartements. Le problème concerne notamment quelques sites dans l’Algérois.

Par ailleurs, Abdelmadjid Tebboune a annoncé, à partir de Médéa où il était en déplacement samedi, que «près de 65000 logements AADL sont en cours de construction dans plusieurs régions du pays ». Cela se passe au moment où l’opération de réponse aux 700 000 souscripteurs n’est toujours pas achevée. « Les dernières réponses seront envoyées vers la fin du mois de janvier », a promis le ministre qui n’a toujours pas donné de chiffre exact de dossiers retenus. Il a par contre minimisé l’impact des faux-dossiers qui ont reçu le feu vert de l’AADL.

Pour certains chantiers, notamment dans l’Algérois, le gouvernement ne va pas lancer d’avis d’appel d’offres. Il va se contenter de procéder par des marchés de gré à gré passés avec des entreprises étrangères qui ont une grande expérience dans le domaine de la construction de logements.

Les souscripteurs définitifs au nouveau programme AADL seront connus probablement au milieu de l’année prochaine. Le nombre de logements, actuellement de 230000 unités, va probablement être revu à la hausse.

Essaïd Wakli

Notez cet article