Lu sur Le Quotidien d’Oran

Sitôt annoncée la candidature du président de la République sortant, pour un quatrième mandat, le QG de la campagne présidentielle a été rendu public. 

Le candidat Bouteflika a décidé de refaire, confiance à la même équipe, qui a mené, ces deux dernières campagnes, en 2004 et 2009, avec comme chef d’orchestre Abdelmalek Sellal, alors ministre des Transports puis des Ressources en eau. Si la reconduction d’une «équipe qui gagne» n’est pas une surprise, en elle-même, puisque tout le monde s’accordait, plus au moins, sur les noms pour la composer, la seule incertitude concernait le directeur de campagne, du moment que Sellal était à la tête du gouvernement. Tour à tour, la presse avait donné Amara Benyounès, Amar Ghoul ou encore Abdeslam Bouchouareb qui tenait la corde auprès de l’entourage de Bouteflika, presque assuré de ne pas voir Sellal dans l’organigramme de la campagne. Pourtant, il sera, bel et bien, présent pour conduire cette nouvelle campagne électorale, la troisième du nom pour lui, encadré par Amara Benyounès, en charge de la campagne auprès de la communauté à l’étranger et Abdeslam Bouchouareb en tant que directeur de la communication, fonction qu’il a déjà occupée, en 2009. L’actuel Premier ministre, également président de la Commission technique, chargée de préparer les élections, devra, logiquement, démissionner de son poste et remplacé par l’actuel ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi. Ainsi, la présence de l’homme de confiance de Bouteflika, à la tête des campagnes de 2004 et 2009, est un signal fort du Chef de l’Etat pour une reconduction de son Premier ministre, à son poste en cas de victoire. C’est, également, un gage de garantie pour celui qui a déjà composé avec l’Administration et qui connaît ses rouages. Pour sa part, Amara Benyounès, le ministre du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement et Secrétaire général du Mouvement Populaire Algérien (MPA), déjà présent dans le staff de Sellal, en 2004 et 2009, s’occupera de la campagne de Bouteflika, à l’étranger. On se rappelle qu’il avait déclaré, lors de l’interview accordée, en novembre 2013, à la Chaîne française «France 24», être disposé à rééditer l’expérience, si le président le sollicite et s’il décide de se représenter. Abdeslem Bouchouareb, qui aura à gérer la communication du candidat Bouteflika est un ancien ministre de l’Industrie, actuellement député et ex chef de cabinet du secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia. Il fait, lui aussi, partie de la garde rapprochée de Sellal, en étant dans son staff, en 2009.

Notez cet article