Les soutiens du Président-candidat Abdelaziz Bouteflika investissent à leur tour les réseaux sociaux et tentent de rattraper leur retard sur les opposants au 4ème mandat, qui utilisent depuis longtemps ces nouveaux outils de campagne.

« Tous ensemble pour la continuité et l’achèvement des réformes de son excellence le Président Bouteflika !!! ». C’est l’appel lancé sur la page Facebook « Un million de « J’aime » pour Bouteflika », alors que la campagne électorale commence à s’animer entre les boycotteurs du scrutin et sympathisants du régime.

Cette semaine, les soutiens du Président Abdelaziz Bouteflika ont sérieusement emboîté le pas à leurs adversaires sur les réseaux sociaux. A croire que les partisans du Président-candidat ne veulent plus déserter ce terrain de campagne, comprenant que c’est aussi là que se joue l’élection présidentielle 2014. A l’approche du lancement officiel de la campagne le 23 mars prochain et certainement sous l’effet du mouvement « Barakat! », les électeurs d’Abdelaziz Bouteflika redoublent donc d’efforts ces derniers jours.

C’est notamment le cas sur Twitter. En moins d’une semaine, plusieurs profils pro-Bouteflika ont vu le jour sur le site du micro-blogging. Objectif : faire entendre la voix de ceux qui soutiennent le 4ème mandat dans un média social, prisés par les opposants du chef de l’Etat.

@Bouteflika-2014 et @ZlabiyaAr sont les deux Twittos pro-Bouteflika les plus actifs, avec une centaine de Tweets déjà postés en quelque jours. Samedi 1er mars, ils se sont même adonné à un live tweet, à c’est-à-dire à une couverture en direct sur Twitter du meeting du Mouvement populaire algérien d’Amara Benyounès, durant lequel le Secrétaire général du parti à défendu bec et ongles l’oeuvre du Président Abdelaziz Bouteflika depuis 1999. Mais qui se cache vraiment derrière ces profils? Interrogés par des utilisateurs de Twitter, aucun des managers de ces comptes pro-Bouteflika n’a voulu révéler son identité, pour le moment.

Twitter est une caisse de résonance pour les défenseurs du 4ème mandat. Sur cette plateforme, 140 caractères suffisent effectivement pour défendre le bilan du Président sortant. Emploi, croissance, sécurité … Les soutiens de Bouteflika abordent tous les sujets dans des messages courts et explicites, appelant à une continuité de la politique du Président :

Twitter offre également un espace d’échanges et de discussions pour les anti et pro-Bouteflika. Les soutiens du Président en poste ne manquent ainsi pas de répondre à leurs contradicteurs. Mais encore peu aguerris à l’exercice et parfois à courts d’argument, ils s’aventurent dans des argumentaires hasardeux. A l’image du tweet comparant l’âge d’Abdelaziz Bouteflika à celui du Président israélien, Shimon Pérès, dans le but de d’assurer, que finalement, que le Président-candidat n’est pas si âgé que ses opposants le laissent entendre :

Mais sur Twitter, les soutiens d’Abdelaziz Bouteflika mobilisent encore peu. Le compte « Soutien M. Bouteflika » n’est suivi que par 37 personnes tandis qu’une seule personne s’intéresse pour l’heure aux messages de Zlabiya. En outre, le hashtag, mot clef, #OuiAUn4èMandat n’a été repris que deux fois. Il est donc loin de concurrencer le #Bara4 des anti-4ème mandat. Malgré tout, les administrateurs de ces profils affirment être les porte-voix d’un  mouvement populaire plus large :

@msirdi31 je ne suis qu’un arbre qui cache une forêt défendant becs et ongles son excellence M. Abdelaziz #Bouteflika

— Soutien M.Bouteflika (@Bouteflika_2014) March 1, 2014

Le réseau social créé par Mark Zuckerberg sert également de tribune aux soutiens d’Abdelaziz Bouteflika. Des profils à la gloire du Président en poste ont été créés bien avant leurs homologues sur Twitter. C’est d’ailleurs sur Facebook que les prémisses d’une campagne 2.0 pro-Bouteflika sont apparus. Ainsi, un comité de soutien à Bouteflika a été lancé le 27 août 2011, quasiment trois ans avant l’élection de 2014, une page de soutien au Président, « 10 millions d’Algériens qui soutiennent Bouteflika ». Ouverte le 13 novembre dernier, la page « Un million de « J’aime » pour Bouteflika » ambitionne de faire réélire le Président pour un 4ème mandat afin d' »achever son projet de société ».

Mais là encore les soutiens au Président ne font pas le poids face à la mobilisation des opposants au régime, plus nombreux, plus actifs et mieux organisés. Quatre mois après son lancement, « Un million de « J’aime » pour Bouteflika » ne compte que 218 fans tandis qu’en 3 ans la page « 10 millions d’Algériens qui soutiennent Bouteflika » n’est parvenu à réunir que 593 fans.

En attendant le verdict des urnes le 17 avril prochain, les soutiens des pro-Bouteflika peinent donc à riposter aux opposants de tous horizons, qui semblent bien partis pour remporter au moins ce combat-là.

Notez cet article