La présidentielle vue du web : chitta, lassitude et coup de gueule

0
93

Les internautes algériens ne sont pas séduits pas cette élection présidentielle. Ils s’y intéressent à peine, et surtout pour s’en moquer. Cette première semaine de campagne électorale leur a donné l’occasion de tester leur humour ou leur niveau de contestation. Tour du web.

La chanson soutenant Bouteflika fait grincer les oreilles des internautes

A la publication d’une vidéo de plusieurs artistes et sportifs algériens soutenant le Président sortant, les internautes ont été prolixes. « Chitta », « honte », « chanteurs achetés ». Les Algériens ont tweeté, partagé, commenté ou « disliké » leur mécontentement de voir 60 artistes produire une chanson à la gloire du Président. La vidéo a déjà été visionnée plus de 120 000 fois en moins de 24 heures.

 

 

L’absence d’Abdelaziz Bouteflika remarquée durant la campagne électorale

Pour certains internautes cette première semain de campagne aura été marqué par l’invisibilité du Président-candidat. Une candidature annoncée tardivement, et justifiée quelques semaines plus tard par une lettre. Un silence et une absence commencent sérieusement à lasser les internautes. Ses six animateurs de campagne ne sont pas parvenus à faire illusion…

Les propositions des candidats

Enfin le peu d’intérêt accordé à la campagne électorale par les internautes portait essentiellement sur la pertinence des propositions. Certaines ont plus retenu l’attention que d’autres comme : Abdelaziz Belaïd qui veut « faire de l’Algérie le Japon de l’Afrique » ou Moussa Touati qui craint l’émergence « de divorces blancs », si l’on donne des indemnités aux femmes divorcées.