sonelgaz

Beaucoup d’algériens ne payent pas leurs factures d’électricité et d’eau. C’est la conclusion tirée à la lecture des chiffres communiqués par le quotidien arabophone Ennahar concernant des créances de la Sonelgaz et des sociétés de distribution d’eau.

Les clients de l’entreprise d’électricité et de gaz doit doivent près de 1000 milliards de centimes. Les dettes sont concentrées surtout à l’Ouest, en premier lieu, avec environ 700 milliards de centimes, et à l’Est du pays, avec 260 milliards. Certaines wilayas ont, à elles, seules concentré un niveau élevé de créances. C’est le cas notamment de Souk Ahras, avec 26 milliards de centimes ou Sétif avec 60 milliards.

L’entreprise a engagé des procédures pour récupérer ses dettes en proposant à ses clients un échéancier. Dans le cas où il y a refus, le dossier concerné sera transféré vers la justice. Par ailleurs, le journal ajoute que les dettes des entreprises de distribution d’eau sont de l’ordre de 4300 milliards. Un chiffre avancé par une source du Ministère des ressources en eau.

Néanmoins, il faut savoir qu’une bonne partie de ces dettes n’est pas due aux simples citoyens mais aux institutions étatiques. Ainsi, près de 1600 milliards de  dinars dettes sont contractées auprès des APC, des écoles et des centres hospitaliers. Pour le cas de Sonelgaz, sur les 127 000 clients qui ont des dettes, un peu plus de 9000 représentent des institutions étatiques. Un préjudice lourd pour ces entreprises auquel les autorités devront trouver une solution. Il faudra également trouver un moyen branchements en de mettre un terme aux branchements pirates, dont la consommation n’est pas du tout comptabilisée.

Elyas Nour