Certains s’étonnent que l’Algérie ait reculé de deux places dans le dernier classement de la Fédération internationale de football (FIFA) publié ce jeudi, malgré la première qualification de son histoire en huitième de finale lors du Mondial brésilien. Mais pas de quoi crier au scandale, tout est une question de mathématique. Explications.

L’Algérie rétrograde de deux places dans le nouveau classement de la FIFA publiée jeudi par l’instance. Positionnée à la 22è place du classement des nations avant le Mondial, la sélection algérienne recule de deux rangs pour occuper depuis jeudi le 24è rang, et ce en dépit de sa belle performance en Coupe du Monde. Les Verts, emmenés par Vahid Halilhodzic, se sont qualifiés, pour rappel, à un 8è de finale pour la première fois de leur histoire, accrochant l’Allemagne, finalement sacrée championne du monde. L’Algérie préserve toutefois le leadership sur le plan africain et arabe.

Le classement FIFA est-il injuste ? Pas vraiment. Ce dernier s’appuie sur un calcul mathématique implacable.

La formule du calcul, très simple, peut se représenter sous cette forme :

Nombre de points = Résultat x Importance du match x Valeur de l’adversaire x Valeur régionale.

-Le résultat est équivalent à 3 points pour une victoire, 1 pour un match nul et 0 pour une défaite.

-L’importance du match varie sur une échelle de 1 à 4, avec 1 point pour une rencontre amicale, 2,5 pour un match de qualification à une Coupe du monde ou continentale (ex : CAN ou Euro), 3 pour un match de coupe continentale et 4 pour un match de phase finale de Coupe du monde.

-La valeur de l’adversaire est calculé en fonction de son classement, en faisant 200-classement (ex : une victoire contre l’Algérie, 24e, rapportera désormais à son adversaire 200-24=176 points).

-Enfin, la valeur régionale est déterminée après compilation des résultats de toutes les équipes d’une même confédération lors des trois dernières Coupes du monde -pour plus d’équité, le coefficient est compris entre 0,85 et 1. En 2006, cela donnait : UEFA (Europe) 1, CONMEBOL (Amérique du Sud) 0,98, CONCACAF (Amériques du Nord et Centrale) 0,85, AFC (Asie) 0,85, CAF (Afrique) 0,85 et OFC (Océanie) 0,85.

Seuls les résultats des quatre dernières années pris en compte

Ce fameux classement a fait son apparition en 1993, afin de permettre aux commentateurs et aux techniciens d’évaluer le niveau de chaque équipe nationale. Il prend en compte les résultats obtenus au cours des quatre dernières années uniquement, de façon pondérée -c’est-à-dire que les résultats de l’année écoulée sont comptabilisés à 100%, ceux de l’année précédente à 50%, 30% pour l’année encore avant, et seulement 20% pour celle d’encore avant.

Maintenant que le classement n’a plus de secret pour vous, faites vous-mêmes vos calculs et vérifiez-les grâce au simulateur de la FIFA ou en consultant le classement complet!

Notez cet article