Le transport maritime à Alger ce n’est pas pour demain. Après avoir annoncé, il y a quelques mois, que la capitale sera dotée au mois de juin d’un nouveau moyen de transport, un bateau qui reliera la pêcherie au port de Tamenfoust, plus à l’Est, le Ministre des Transports, Amar Ghoul, a déclaré, jeudi, en marge de travaux à l’Assemblée populaire nationale (APN) que la mise en marche de ce bateau est reportée à une date ultérieure. Les raisons du report sont liées, selon lui, au fait que l’entreprise italienne qui devait louer un bateau pour l’Entreprise algérienne de transport maritime des voyageurs (ENTMV) s’est rétracté à la dernière minute en remettant en cause l’accord signé entre les deux parties préalablement. Un argument qui ne risque pas de convaincre beaucoup de monde. La capitale fait face à un énorme problème de transport notamment sur certaines lignes. Le transport maritime était supposé contribuer à alléger la pression que connaissent les routes d’Alger. Finalement, il est clair que le projet n’a pas été réfléchi comme il se doit, même si le transport maritime dans la capitale est un sujet qui revient à chaque fois au devant de la scène médiatique depuis près de vingt ans.

 A noter qu’après avoir annoncé dans un premier temps que ce bateau reliera la Pêcherie au port de Tamenfoust, à l’Est, à partir du mois de juin, les responsables concernés ont changé d’avis par la suite, avec l’approche de la date annoncée, en optant pour un autre circuit, qui va à l’Ouest, de la pêcherie vers le port d’El Djamila, à Ain Benian. Maintenant, Ghoul vient d’annoncer que la mise en service de ce moyen de transport est carrément reportée à une date ultérieure sans donner plus de précisions.

Advertisement

 

Elyas Nour