Le nouveau sélectionneur national, le Français Christian Gourcuff, a déclaré ce lundi lors de sa première conférence de presse que son objectif principal était d’améliorer le jeu des Verts et de maintenir la dynamique du Mondial 2014.

Christian Gourcuff, le successeur de Vahid Halilhodzic à la tête de l'équipe nationale de football, a présenté son adjoint direct, l'Algérien Yazid Mansouri, lors d'un point presse organisé ce lundi à Alger. L'occasion surtout de faire part de ses objectifs. L'entraîneur breton qui n'a jamais occupé le poste de sélectionneur d'une équipe nationale a avoué que sa mission s’annonce difficile d'autant plus que le technicien a à peine le temps de se familiariser avec son nouveau staff. Les prochaines échances pour les Verts arrivent bientôt, avec en ligne de mire une qualification pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015, qui se jouera au Maroc en janvier prochain.

Advertisement

En effet, Sofiane Feghouli et ses coéquipiers devront affronter l'Ethiopie le 6 septembre prochain, à Adiss Abiba, pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2015. "Je suis prêt à relever le défi. C’est un challenge intéressant", a déclaré le coach français au cours de la conférence de presse. Interrogé sur le niveau de ses adversaires durant la phase des qualifications à la CAN 2015, Christian Gourcuff a préféré botter en touche, se contentant de dire qu'il n'a pas une idée approfondie du jeu de ses concurrents bien qu'il ait suivi leur précédentes rencontres.

Objectif : demi-finale de la CAN 2015

L'homme prend sa mission très au sérieux. Il a ainsi révélé qu'il allait résider à plein temps en Algérie étant donné que son travail à la Fédération algérienne de football(FAF) lui prend beaucoup de temps. En effet, en plus d'entraîner l'équipe nationale, Christian Gourcuff est chargé de l'encadrement de l'équipe nationale A', dans laquelle évolue seulement des joueurs locaux, évoluant dans le championnat local, ainsi que de contribuer à la Direction technique nationale (DTN). L'ancien entraîneur de Lorient, qui a géré leclub breton pendant quasiment une vingtaine d'années,  va, ainsi, être associé à la politique du développement du football national.

Quant aux objectifs, qui lui ont été assigné, ce dernier n'a pas voulu s’y attarder. Rappelons seulement que le Président de la FAF, Mohamed Raouraoua, avait déjà abordé la question. Celui-ci avait indiqué, dans une récente intervention, que le coach français de l'Algérie doit hisser l'équipe nationale au moins en demi-finale de la CAN 2015 et la qualifier au Mondial 2018, organisé en Russie.

Elyas Nour