Le ministère de l’Intérieur algérien condamne l’exécution de l’otage français Hervé Gourdel

0
128

Le ministère algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales « condamne fermement » l’exécution de l’otage français Hervé Gourdel.

Dans un communiqué lu sur la radio et la télévision publique algérienne, le ministère de l’Intérieur algérien a confirmé ce mercredi soir  la mort d’Hervé Gourdel, décapité par ses ravisseurs. Le département de Tayeb Belaiz « condamne fermement » un « acte odieux et abject », commis par un « groupe de criminels ».

Dans ce communiqué, le gouvernement algérien présente également ses condoléances à la familles de la victime et ses proches, dont le corps se trouve encore entre les mains des terroristes.

https://www.youtube.com/watch?v=AW1lLS4vmbs

« L’Algérie réaffirme sa volonté de poursuivre la lutte anti-terroriste », souligne le communiqué du ministère de l’Intérieur. Dans la foulée, le ministère de la Défense, qui a également diffusé un communiqué repris par l’APS, déclare poursuivre les opérations de ratissages afin de mettre la main sur les auteurs de ce crime, membres des « Soldats du Califat ».

« Depuis que des informations sont parvenues portant sur l’enlèvement  d’un ressortissant étranger par un groupe terroriste au niveau de la zone de  Djurdjura, les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) ont déclenché des opérations de ratissage et de recherche de grande envergure, en déployant tous  les moyens humains et matériels nécessaires en coordination et en coopération  avec les différents services de sécurité, en vue de retrouver le ressortissant  enlevé et de neutraliser ces criminels », a indiqué le MDN.