Les projets à venir en terme de logements seront maintenus malgré la chute du prix du baril de pétrole. C’est ce qu’a affirmé, ce dimanche, à partir de Constantine où il effectue une visite, le Ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune.

«Aucun mètre carré du programme d’habitat prévu dans le cadre du programme quinquennal 2015-2019 ne sera touché à cause des fluctuations actuelles des marchés pétroliers», a-t-il déclaré. Selon lui, le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a «ordonné la poursuite du processus de développement national dans tous les secteurs». Y compris donc celui du logement.

Il faut dire que des citoyens, dont des souscripteurs au programme AADL 2, ont commencé à s’inquiéter du devenir de leurs demandes de logement surtout que certaines sources médiatiques ont fait état, ces derniers jours, de coupes budgétaires, notamment en ce qui concerne le «report» des travaux annoncés sur le stade du 5 juillet (un chantier de près de 600 millions de dollars, indique-t-on). Certains médias se sont mis à affirmer que ces restrictions vont toucher tous les secteurs, notamment le logement. Le Ministre a calmé les esprits lors de son déplacement à Constantine, affirmant même que la crise du logement sera de l’ordre du passé d’ici 2019, soit à la fin du programme quinquennal.

La fin des bidonvilles en 2015

Par ailleurs, il a affirmé que d’ici 2015, «aucun bidonville ne subsistera en Algérie». Abdelmadjid Tebboune a donné, à cette occasion, quelques chiffres liés à son département. Selon lui, en 2013, le secteur du batiment a consommé 425 milliards de dinars et le chiffre serait de 650 à la fin de l’année en cours. Des investissements colossaux, signale-t-il, consentis pour venir à bout de la crise du logement.

Elyas Nour