Les autorités tunisiennes font tout pour encourager le déplacement des algériens, chez eux, durant la période des vacances estivale en cours. Ceci est d’autant plus nécessaire pour eux que le lux de touristes européens a sensiblement baissé après l’attentat de Sousse.

A cet effet, Tunis a pris de nouvelles mesures pour faciliter le passage des Algériens au niveau des postes frontaliers. L’objectif est de permettre de porter à la hausse le nombre de touristes algériens et même des échanges commerciaux. C’est ce qu’a annoncé, hier, le ministre tunisien des Finances, Slim Chaker, à l’occasion d’une visite de travail qu’il a effectué au poste frontalier de Sakiet Sidi Youssef.

Sur place, celui-ci dira que le poste en question va connaître «un programme de mise à niveau à travers notamment  la création d’espaces d’accueil et de divertissement et de bureaux de contrôles  avoisinant les postes de police et de la douane». Il est question, pour lui, d’ «accélérer les processus d’inscription  et les mesures de passage des voyageurs et de moderniser les postes frontaliers, afin de répondre aux exigences de la prochaine période qui connaîtra une évolution du rythme des échanges commerciaux et touristiques».

Selon le ministre, 2 400 000 personnes passent par les postes frontaliers chaque année. La Tunisie avait pris la décision d’annuler la taxe de sorti du territoire pour les touristes algériens. Slim Chaker a indiqué que l’impôt sur le passage des véhicules des algériens sera également revu. Tous cela pour encourager nos compatriotes à se rendre en masse en Tunisie.

Elyas Nour

Notez cet article