En guise de protestation contre les événements dramatiques qui endeuillent la région de Ghardaïa, des commerçants mozabites ont organisé ce mercredi, à Alger, un rassemblement de protestation. Ils étaient des dizaines, notamment des jeunes, à se rassembler, vers midi, en face de la maison de la presse d’Alger pour dire "non au terrorisme". 

Ils ont scandé des slogans portant sur l’affirmation de leur identité. « Imazighen…. », ou encore l’hymne nationale, Qassaman, ont ainsi été chantés en chœur par les manifestants. "Y en a marre des morts", s'est indigné, pour sa part, un jeune mozabite rencontré sur place.

Advertisement

mozabite 3

Sur les pancartes brandies par les manifestants, on pouvait également lire d'autres slogans similaires, tels : "20 morts, ça suffit", "Pour que le terrorisme cesse à Ghardaïa". Si le rassemblement devant la Maison de la presse a pu se tenir, celui qui devait avoir lieu devant la Grande-Poste a été toutefois sévèrement empêché par les forces de l’ordre. Par ailleurs, les commerçants appartenant à la communauté mozabite ont organisé des grèves, suivies de rassemblements dans plusieurs villes du pays, à l’instar de Constantine et Oran. Partout, les manifestants ont brandi le drapeau algérien en signe d’attachement à l’unité nationale.

Essaïd Wakli