Ce qui a semblé être, pour certains citoyens, une pénurie de devises ne l’est pas finalement. La Banque d’Algérie vient officiellement de rassurer les Algériens en confirmant la disponibilité des devises. « Tous les citoyens désirant voyager peuvent bénéficier de leur allocation touristique fixée à 15000 Da », a tenu à affirmer la Banque d’Algérie.

Dans une déclaration à l’APS, un responsable de la Banque d’Algérie a affirmé que les longues files enregistrées devant les guichets ne reflètent aucunement un état de pénurie et que les devises sont disponibles. Pour expliquer cette situation, qui a provoqué une certaine panique chez les citoyens craignant de ne pouvoir bénéficier de leur allocution touristique, le même responsable a évoqué la grande affluence des demandeurs, qui se présentent en grand nombre et en même temps devant les guichets, créant une pression sur les agences bancaires. « Il n’y a pas du tout de problème de non-disponibilité de devises. Elles sont disponibles et la banque centrale répond aux besoins des banques en matière d’approvisionnement en devises d’une manière programmée et régulière », a-t-il affirmé, à l’APS.

Le représentant de la Banque d’Algérie a souligné que cette situation n’est pas nouvelle puisque à chaque saison estivale, les banques enregistrent une forte demande sur les opérations de change, notamment pour l’allocation touristique. Assurant que les agences bancaires ne peuvent pas établir de prévisions précises, il a expliqué qu’il est impossible d’appréhender le niveau de la demande quotidienne.

Institué par une instruction de la Banque d’Algérie, datée du 28 août 1997, relative au droit de change pour voyage à l’étranger, le montant annuel de l’allocation touristique, appelé dans cette instruction « droit de change pour dépenses liées à des voyages à l’étranger », est fixé à 15.000 DA l’année, rappelle-t-on. Ce montant, faut-il le souligner, est de moitié (7.500 DA) pour les enfants âgés de moins de 15 ans, note la même instruction qui précise, par ailleurs, que le montant de 15.000 DA n’est pas cumulable d’une année à l’autre. Les opérateurs habilités à octroyer les opérations de change pour cette allocation sont, selon le même texte, tout guichet de banque ou établissement financier et intermédiaire agréé.

Nourhane S.

Notez cet article