Fin de l’Eldorado pour les braconniers du Golfe ? La question mérite d’être posée, puisque pour la première fois depuis une dizaine d’années, la gendarmerie a indiqué avoir arrêté quatre personnes pour « chasse illégale » à l’outarde, une espèce protégée par la loi depuis 2006.

L’information peut paraître banale. Mais parmi les personnes arrêtées, se trouvent des ressortissants de deux pays du Golfe, un Emirati et un Saoudien. Le communiqué de la gendarmerie ne précise pas la position sociale de ces braconniers. Mais les méthodes de chasse qui sont décrites ressemblent à celles que dénoncent, depuis des années, des associations de protection des animaux et des acteurs de la société civile, qui ont toujours fustigé l’impunité dont jouissaient des membres des monarchies du Golfe.

Le communiqué de la gendarmerie explique, dans le détail, la manière avec laquelle les quatre braconniers ont été arrêtés. Les faits se sont produits dans la commune Mechraâ Hourai-Boumediène. Les gendarmes ont retrouvé dans le véhicule des individus arrêtés des fusils de chasse et deux aigles qui servant à capturer l’outarde. Des jumelles ont également été saisies, toujours selon la même source. Le communiqué précise également que les quatre individus se seraient rencontrés sur les réseaux sociaux.

Essaïd Wakli

Notez cet article