Le général-major Bachir Tartag, le nouveau patron du DRS, l’homme qui a succédé au général Toufik, est un « espion » qui ne se cache aps. Ce dimanche 13 décembre, le premier responsable des services secrets algériens s’est laissé filmer et photographier par les photographes et cameramans des télévisions algériennes lors de la réunion tenue à Alger par les directeurs et inspecteurs de l’AFRIPOL. Pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie contemporaine, un haut responsable du DRS fait une telle apparition publique. En effet, à aucun moment, le général Tartag n’a fui les objectifs des caméras. Il se présente aux Algériens en tenue civile et dans un environnement solennel qui contraste avec l’austérité militaire. Cela dénote d’une nouvelle stratégie de communication déployée par le nouveau chef du DRS. Décidément, on veut à tout prix rompre avec l’opacité qui entourait, par le passé, le fonctionnement du DRS.

La photo que nous avons utilisé pour illustrer notre article a été prise par Bilal Bensalem de l’agence APP.