Sur les 8 006 enfants migrants entrés sur le territoire allemand, parmi lesquels un nombre important d’Algériens, prés de 6 000 d’entre eux, ont disparu.

Interrogé sur ce phénomène inquiétant lors d’une séance parlementaire, le ministre de l’Intérieur allemand a admis l’existence de ce phénomène qui prend des proportions inquiétantes. Pourtant, son homologue de la Famille s’est exprimé à ce sujet, en février dernier, pour soutenir que ces disparitions sont dues à des erreurs d’enregistrement. Les faits sont là: 5835 mineurs migrants ont bel et bien disparu en Allemagne en 2015.

Sur ces 8 006 enfants migrants présents en Allemagne, 2171, sont originaires d’Afghanistan, de Syrie, d’Érythrée, du Maroc et d’Algérie. Parmi les personnes disparues, 555 sont des enfants dont l’âge ne dépasse pas les 14 ans.

Europol évoque, quant à lui, la disparition de 10 000 enfants migrants à l’échelle européenne. «Ce sont des enfants qui sont entrés sur les territoires européens sans accompagnement», indique l’organisme de police européen, soulignant que ces enfants finissent en général entre les mains de réseaux mafieux du crime international qui les revendent ou les exploitent dans le cadre de leurs activités criminelles.

Massi M.