Pour tenter de gagner un peu plus d’argent, le gouvernement compte surtaxer, dès 2017, les climatiseurs énergivores. L’annonce a été faite, samedi à Alger, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors de l’inauguration de la Foires internationale d’Alger. Cette augmentation des taxes sera appliquée sur les climatiseurs  à forte consommation d’énergie, qu’ils soit importés ou fabriqués localement.

Abdelmalek Sellal a promis, par contre, que les climatiseurs à faible consommation d’énergie seront moins taxés. Histoire de pousser les Algériens à consommer moins d’énergie.

Justement, c’est parce que la hausse des prix des carburants n’a pas endigué la hausse de la consommation de cette ressource que le Premier ministre a exprimé, lors de son passage au stand de Naftal, son étonnement. Des taxes, instaurées lors de la loi de Finances 2016, ont entraîné des augmentations sensibles dans les prix des carburants, mais la consommation ne baisse apparemment pas.

Essaïd Wakli

Notez cet article