Mercedes algérienne/ L’armée et la police principaux acquéreurs 

0
681

La Société algérienne de fabrication des véhicules Mercedes-Benz, (SAFAV-MB), basée à Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret, est fonctionnelle depuis plusieurs mois déjà. Néanmoins, sa production n’est pas encore destinée au large public. Seuls les structures étatiques, services de sécurité et armée entre autres, peuvent acquérir un 4×4 Mercedes algérien.

Lundi,quelques 480 véhicules tout-terrain de type Sprinter et Class, qui ont été livrés. Le plus gros a été acheté par l’ANP. SAFAV-MB est, faut-il le rappeler, propriété de l’armée. Ainsi, 235 véhicules ont été livrés à la Direction centrale du matériel (DCM) et dix autres pour l’Institut de cartographie et de télédétection (ICT), deux structures relevant du ministère de la Défense nationale. La police, pour sa part, a acquis 160 véhicules.

Par ailleurs, la Direction générale des douanes, la Société de géophysique de Sonatrach et la Société Anabib ont acquis, respectivement, 50, 12  et dix véhicules.

Rappelons que la société SAFAV-MB est le résultat d’un partenariat avec une société émirati, Aaabar, qui détient 49% du capital. Les 51% de la partie algérienne sont partagés entre la Société de développement de l’industrie automobile, relevant de la direction des industries militaires du MDN (34%) et la Société nationale de véhicules industriels (17%). L’émirati Aabar est actionnaire du constructeur allemand Daimler propriétaire de la marque Mercedes.

Elyas Nour