Le ministre de l’Intérieur ne cache plus son désarroi. En réunion, à Oran, avec les walis de l’Ouest, Noureddine Bedoui a demandé aux responsables locaux de chercher de nouvelles sources de financement.

Le ministre a affirmé que «l’ère des dotations financières centralisées pour faire face aux dépenses de fonctionnement est révolue», a-t-il dit. Il a appelé l’assistance à chercher des ressources financières pour faire face  aux dépenses d’une manière voulue. «Les interventions de l’Etat au profit des collectivités locales se limiteront désormais aux seuls projets créateurs de richesses», a-t-il souligné. «Les interventions de l’Etat au profit des collectivités locales se limiteront désormais aux seuls projets créateurs de richesses», a  souligné le ministre de l’Intérieur.

Pour donner des pistes de travail, Noureddine Bedoui indique que «chaque wilaya et chaque commune dispose de potentialités de développement importantes qui n’attendent que des idées et des initiatives capables de les rentabiliser et de les développer».

La décision de Noureddine Bedoui serait motivée par le «gaspillage» constaté dans la gestion des deniers publics.  « En dépit des instructions et des orientations données pour la rationalisation  des dépenses et consacrer ces dernières à la prise en charge des préoccupations essentielles, nous avons constaté la persistance d’une tendance dépensière au niveau de certains chapitres budgétaires», a relevé le ministre.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des préparatifs pour la réunion gouvernement-walis qui se tiendra durant l’été.

Essaïd Wakli