L’entrée en lice des athlètes algériens, lors des Jeux Olympiques qui ont lieu à Rio de Janeiro, au Brésil, s’est faite sous le signe de l’échec.

Le plus grand «ratage» est sans doute celui des cyclistes Youcef Reguigui et Abderrahmane Mansouri contraints à l’abandon. Lors de la compétition sur route (237,5 km), qui s’est tenue hier, les deux Algériens se sont retirés après quelques kilomètres de course seulement. Pourtant, Reguigui, sociétaire d’un club professionnel sud-africain, avait pour objectif de figurer parmi les 40 premiers.

En gymnastique, Abdeldjalil Bourguieg a terminé la compétition 48e sur 80 participants. Dans la matinée d’hier, en Aviron (Skiff), Sid-Ali Boudina et la rameuse Amina Rouba ont terminé 4e de leurs séries. Ils ont été toutefois repêchés.

L’équipe nationale olympique de football affrontera, ce soir, à partir de 22 h, l’Argentine, dans le deuxième match des groupes du tournoi football des JO. Les deux équipes sont dos au mur dans la mesure où le perdant de cette rencontre sera officiellement éliminé. En effet, l’Algérie s’était inclinée jeudi dernier face au Honduras sur le score de 3 buts à 2, dans un match où les Verts pouvaient s’imposer s’ils avaient fait preuve de concentration et de réalisme. L’Argentine a également perdu son match face au Portugal (2-0). Le vainqueur du match d’aujourd’hui pourra toujours espérer la qualification, alors que le perdant rentrera chez lui.

A vrai dire,les résultats obtenus par nos athlètes ne surprennent personne, d’autant plus que l’Algérie mise essentiellement sur l’athlétisme et la boxe pour arracher des médailles.

Elyas Nour

Notez cet article