Aujourd’hui nous célébrons l’anniversaire d’un moment décisif dans la promotion des droits de l’Homme dans le monde entier: l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme par l’Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948. Chaque année, la Journée internationale des droits de l’Homme est une occasion pour tous de réaffirmer que chaque être humain naît avec des droits fondamentaux, universels et inaliénables.

 

Cette année, à l’occasion de la Journée des droits de l’Homme, les Nations Unies exhortent toutes les personnes à travers le monde à défendre les droits de quelqu’un. Ici en Algérie et à travers le monde, les Etats-Unis saisissent cette occasion pour reconnaître les efforts des défenseurs des droits de l’Homme qui travaillent sans relâche pour défendre les droits des autres et qui font la différence dans leurs communautés. Les militants de la société civile, les journalistes et les universitaires algériens qui ont poursuivi leur travail tout au long de la décennie noire nous ont donné un exemple inspirant à suivre. Aujourd’hui, des militants de la société civile algérienne – hommes et femmes de tous âges – continuent de travailler tous les jours pour faire de leur pays et du monde un meilleur endroit. Cette année, l’ambassade des Etats-Unis a marqué la Journée des droits de l’Homme autour de plusieurs activités. Cette semaine, nous avons eu le plaisir d’accueillir des membres de la société civile pour un forum public et une discussion sur les droits de l’Homme et comment les citoyens peuvent défendre les droits des autres. Nous avons également organisé un webchat pour de jeunes algériens avec de hauts responsables des droits de l’Homme américains à Washington. Ce matin, j’ai assisté à la cérémonie de célébration de la Journée des droits de l’Homme de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH).

 

Aujourd’hui, nous célébrons le courage et l’abnégation des défenseurs des droits de l’Homme dans le monde entier.

 

JOAN POLASCHIK, AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS EN ALGERIE