Confrontée à de graves difficultés financières, Sonelgaz passe à la méthode forte. Elle coupe le courant aux mauvais payeurs, y compris les institutions de l’Etat, dont des APC.

Ainsi, rien que dans la wilaya de Batna, pas moins de 22 sièges de communes n’ont plus d’électricité à cause de dettes impayées. Selon la Société de distribution de l’Est (SDE), il s’agit des communes de Barika, Aïn Touta, Tazoult, Oued Taga, Djezar, Ouled Amar, N’gaous, Ksar Bellezma, Bitam, Bouzina, Menaa, Timgad, Teniat El Abed, Ras El Ayoun, Gosbat, Sefiane, Seriana, Ghassira, Oued El Ma, T’kout et M’doukel.

«Lancée la semaine dernière, cette opération, qui s’inscrit dans le cadre du recouvrement des créances de la SDE, a été entamée après que la société ait eu recours à des solutions à l’amiable et à l’application des   démarches juridiques, notamment les mises en demeure et les préavis de coupure », a indiqué, Mouna Mellal, chargée de communication à la SDA.

Il y a quelques semaines, la même opération a touché certaines autres communes de la wilaya de Tizi Ouzou.

Rania Aghiles