Rachid Nekkaz n’en démord pas. A peine remis des blessures occasionnées par l’agression dont il a été l’objet par les mains d’un proche de Saâdani devant le domicile parisien de ce dernier, le voici revenu sur les lieux pour poursuivre sa protestation.

Dans cette vidéo, Rachid Nekkaz adopte un ton encore plus offensif. Il promet d’harceler d’avantage les hommes du régime s’étant servi dans les caisses de l’Etat. Il les traite de voleurs et d’assassins.

L.R.