Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse, vendredi, lors d'une séance écourtée, profitant de rumeurs d'entente entre l'OPEP et la Russie sur l'extension d'un accord de réduction de l'offre de brut.

Le West Texas Intermediate (WTI), référence américaine du brut, a avancé de 93 cents pour clôturer à 58,95 dollars sur le New York Mercantile Exchange, à un nouveau plus haut depuis le 1er juillet 2015.

Advertisement

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a avancé de 31 cents pour finir à 63,86 dollars. "Les Russes et les Saoudiens semblent avoir trouvé un accord vendredi sur une extension de l'accord. On ne connait pas les détails mais au moins on sait que la Russie est favorable à l'extension", a indiqué James Williams de WTRG.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs principaux partenaires, dont la Russie, sont liés par un accord de réduction de l'offre de brut jusqu'à mars 2018 qui vise à rééquilibrer le marché et faire monter les prix.

Ils se retrouveront lors d'une conférence à Vienne le 30 novembre pour évoquer une extension

L.R.