Noureddine Bedoui / « Les agressions verbales contre les agents de l’ordre sont  passibles de poursuites judiciaires »

0
2149

Prenant la parole devant les sénateurs au Conseil de la nation, le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui est revenu sur les agressions dont peuvent faire l’objet les agents de l’ordre durant l’exercice de leurs missions.

À ce sujet, le « premier flic du pays » a assuré que les dispositions de la loi garantissent aux policiers d’accomplir leurs missions dans les meilleures conditions. «Les cas d’agressions physiques contre les agents de l’ordre sont presque inexistants. On ne peut parler de phénomène ou de préoccupation », a-t-il soutenu.

« Ce qui a été enregistré, ce sont quelques cas d’agressions verbales ». Le ministre de l’Intérieur a assuré que tous les dépassements portant préjudice au policier lors ce qu’il est en service et compris l’insulte sont passibles de poursuites judiciaires. « Des cas de citoyens auteurs d’agressions verbales ont déjà été traduits en justice », a-t-il souligné.