Les réserves de change se réduisent comme peau de chagrin. Le Gouverneur de la Banque d’Algérie, M. Mohamed Loukal a indiqué que celles-ci ont fondu de 15,21 milliards de dollars en 11 mois.

À chaque nouvelle apparition, le gouverneur de la Banque d’Algérie annonce un amenuisement des réserves de change. Selon les chiffres avancés à l’APN, lors de la présentation sur les évolutions financières et monétaires du pays, au titre de l’année 2017 et des neuf premiers mois de l’exercice 2018, le responsable a fait savoir que le matelas financier continue de s’éroder pour atteindre 82,12 milliards de dollars fin novembre 2018 contre  97,33 milliards de dollars à la même période en 2017, ce qui représente une baisse de 15,21 milliards de dollars en 11 mois. 

M. Loukal a également expliqué que les réserves de change étaient de 86,08 milliards de dollars à fin septembre 2018, avant de fondre de quatre milliards de dollars en un mois.

Les données présentées contredisent les estimations qui avaient été fournies  par le ministre des Finances, Abderrahmane Raouy. Ce dernier avait annoncé que les réserves de change s’établiraient à 85,2 milliards de dollars à fin 2018.