Le ministère public a requis une peine de prison de 18 mois, assortie d’une amende à l’encontre d’Ali Haddad. Ce dernier est accusé de « faux et usage de faux ».

L’ex-patron du FCE et propriétaire de l’ETRHB, Ali Haddar a comparu devant le tribunal de Bir Mourad Raïs ce lundi. Le ministère public a requis une peine de 18 mois de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA à l’encontre de l’homme d’affaires accusé de « faux et usage de faux ».

Rappelons qu’Ali Haddad avait été arrêté le 31 mars au poste frontalier d’Oum-Tboul, alors qu’il se dirigeait en direction de la Tunisie. La douane avait trouvé en sa possession deux passeports. L’homme d’affaires avait également essayé de faire sortir une somme d’argent illégalement.

Pour le moment, le verdict final n’a pas encore été prononcé.