Mgr Paul Desfarges évoque la conversion de nombreux Algériens à la religion chrétienne, «Ils seraient des dizaines d’Algériens à avoir épousé la religion chrétienne durant les deux dernières années», annonce le représentant constantinois du Vatican.

La conversion reste encore un sujet tabou au sein de la société algérienne, la conversion d’un musulman au christianisme reste encore incompréhensible. L’ecclésiastique n’hésite pas à évoquer cette question religieuse en public, qui est un secret de polichinelle.

Pourtant ils sont nombreux à épouser cette religion, « des dizaines ces deux dernières années » et selon Mgr Paul Desfarges, la communauté chrétienne dans le diocèse de Constantine compterait environ 400 fidèles, et reconnaît que l’Est et le Sud de l’Algérie connaissent une croissance significative de la communauté ecclésiastique. Ils seraient 70 000 chrétiens algériens, selon l’Eglise catholique algérienne, dont très peu se rendraient régulièrement à la messe du dimanche.

Ce phénomène de conversion toucherait plusieurs régions en Algérie. Le père Desfarges affirme que la démarche de ces Algériens convertis est bien étudiée, afin qu’ils ne regrettent pas leur choix. «Lorsqu’une personne d’origine musulmane demande le baptême, l’Eglise catholique prend un long temps afin d’effectuer un discernement sérieux», explique le père Desfarges.

 AB