Ces joueurs ont répondu à l’invitation d’un prince saoudien, pour honorer l’Algérie, seule équipe arabe qualifiée à la Coupe du Monde au Brésil.

Ces derniers jours, plusieurs photos des joueurs de l’équipe nationale, le crâne rasé, et vêtus de la tenue blanche, consacrée à la Omra, circulent sur les réseaux sociaux. Et pour cause, invités par les autorités saoudiennes pour effectuer ce rituel musulman, plusieurs éléments de la sélection nationale de football, ainsi que des membres des staffs, administratif et médical, se sont rendus en Arabie Saoudite. Sur ces photos, on reconnaît, entre autres, les binationaux Ghoulem, Belfodil et Harek ainsi que Belkalem, qui évolue actuellement au Portugal.

Pour rappel, le 9 décembre dernier, l’Union arabe de football (UAFA), dont Mohamed Raouraoua, Président de la fédération algérienne de football (FAF) est vice-président, a indiqué dans un communiqué que l’Emir de l’Arabie Saoudite a répondu favorablement à la requête de l’Emir Nawaf Ben Fayçal, Président de l’UAFA, d’inviter les joueurs et membres des staffs de la sélection algérienne pour effectuer une visite en Arabie Saoudite, assorti d’un passage sur les lieux de pélerinnage. L’invitation a été lancée par l’Arabie saoudite pour « récompenser » l’équipe nationale pour sa qualification à la Coupe du Monde. Et ce d’autant plus que l’Algérie est la seule équipe arabe qui participera au Mondial 2014 au Brésil.

Un second groupe d’internationaux algériens rejoindra les dix premiers éléments de l’équipe nationale, qui ont accompli une Omra.

Si certains joueurs algériens ont accepté cette invitation, une partie a vu d’un mauvais œil cette stratégie « marketing », qui consiste à afficher sa croyance religieuse. Déjà la médiatisation de la foi religieuse des joueurs avait posé problème lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. La veille de l’événement footballistique le plus important de l’année, la FAF avait publié sur son site Internet des photos de joueurs faisant la prière des Tarawihs. C’était durant le mois de Ramadhan. 

Elyas Nour

Article précédentANSEJ : Les délais de remboursement rallongés
Article suivantChampionnat national : Hécatombe d’entraîneurs en 2013