Et si tout n’est qu’une histoire de manipulation ? Ces derniers jours, de nombreuses informations stratégiques mais difficilement vérifiables circulent à vitesse grand V. Des informations contradictoires souvent, mais qui reflètent une guéguerre entretenue par plusieurs conseillers en poste au Palais d’El Mouradia.  

Selon une source médiatique, l’information faisant état du limogeage de Saïd Bouteflika comme conseiller à la Présidence de la République n’est que «pure spéculation» montée de toutes pièces  par un autre conseiller à la Présidence de la République, Mohamed M’gueddem.

D’après le quotidien Mon Journal, toute cette histoire est l’œuvre de l’imagination d’un seul homme : il s’appelle Mohamed M’gueddem. «Dans quel but Megueddem a-t-il lancé cette intox alors qu’il devait cohabiter avec le frère du Président dans le respect des prérogatives de chacun ? » Pour ceux qui connaissent cet ancien chauffeur de bus, qui s’était forgé une réputation de fournisseur de bonne chère aux hauts dirigeants du pays sous l’ère Chadli Benjedid, lequel l’avait propulsé au poste de directeur de la communication à la Présidence, cela fait partie de ses manigances. Lui qui se fait passer pour un décideur de l’ombre, il ne prend pas de gants pour affaiblir tous ceux qui perturbent son influence», dénonce encore à ce sujet le directeur du quotidien Mon Journal d’après lequel, le personnage mystérieux de M’gueddem serait derrière la diffusion de l’information selon laquelle le frère cadet du président de la République ambitionner de succéder à son frère comme Président de la République. Sommes-nous donc dans la République de la rumeur ? Certainement oui. Mais ces rumeurs traduisent, en fait, une véritable guerre à laquelle se livrent de puissants conseillers à la Présidence de la République.

E. W.

Article précédentBouteflika sur son lit de lettres : peut-on conduire allongé ? Par Kamel Daoud
Article suivantLes banques publiques investissent 1 200 milliards de dinars pour la construction de logements