Djamel Ould Abbès, ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale par intérim a procédé dimanche dernier au lancement de l’opération pilote d’utilisation de la carte ‘‘Chifa’‘ dans les wilayas d’Alger, Boumerdès, Tipaza et Blida. 

Cette carte de Sécurité sociale permet d’identifier l’assuré ainsi que ses droits pour qu’il puisse faire valoir les prestations médicales qu’il a reçu à la Sécurité sociale. Elle sert en premier lieu à rembourser sans avoir à en formuler la demande ni à remplir et présenter  de feuille de soins.

‘‘L’utilisation de la carte Chifa vise à faciliter aux malades l’acquisition des produits pharmaceutiques au niveau des pharmacies de ces quatre wilayas conventionnées par la sécurité sociale’‘, a indiqué le ministre.

Soulignant l’importance de ce document, M. Ould Abbés a fait savoir que ‘‘cette carte, inédite en Afrique, serait généralisée avant la fin de l’année en cours, sur tout le territoire national’‘.

Près de 28 millions de citoyens assurés devraient en bénéficier. Les non-assurés bénéficieront également des prestations offertes à partir de janvier 2013.

Lors de sa visite à  Blida, M. Ould Abbès s’est rendu au siège de la Direction locale de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNAS), ainsi qu’au siège de l’Agence régionale de la sécurité sociale des non-salariés (CASNOS), où il a pris connaissance des conditions d’utilisation de la carte ‘Chiffa. Il s’est rendu dans une pharmacie locale juste après pour la mettre en usage.

MM