Les algériens gaspillent trop de produits alimentaires durant le mois de Ramadhan. Selon l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), cité par le quotidien francophone Liberté, le coût du gaspillage alimentaire va dépasser cette année les 500 milliards de centimes.

Un chiffre énorme qui reflète une certaine frénésie sur la consommation des produits alimentaires. Les algériens gaspillent entre 5 et 10 millions de quintaux de produits alimentaires. Selon l’Union, la consommation a progressé cette année de 50%. Donnant plus de détails, cette organisation révèle que les algériens vont consommer durant le mois de carême, environ 100 millions de quintaux de fruits et légumes.

Pain à tout va

L’autre chiffre significatif concerne la consommation de pain. Selon l’Union, les algériens achètent près de 4,1 milliards de baguettes de pain durant le Ramadhan, mais 120 millions d’entre elles sont jetées aux poubelles. Le lait est également un produit largement consommé en Algérie durant le mois de jeûne. Environ 150 millions de litres sont achetés durant ce mois, alors que 12 millions (environ 8%) sont jetés. Il est vrai que ce phénomène est du beaucoup plus lié à une frénésie de l’achat durant le Ramadhan, et les consommateurs dépensent beaucoup sans compter. D’importants d’achats qui impactent sur les prix de la majorité des produits alimentaires qui ont connu, depuis la veille de Ramadhan, une hausse significative.

Elyas Nour