Qu’il se rassure en ces temps de disette et d’incertitude géopolitique, le continent noir peut désormais confier son avenir à 100 leaders économiques hors pairs, qui ont, pour la plupart, moins de 40 ans, sont dynamiques et œuvrent sans relâche à l’émancipation et au développement économique de l’Afrique.

C’est là la conviction du Centre français de recherche et d’analyse des relations internationales, des stratégies et des rapports de force dans les domaines économiques, politiques et culturels internationaux, l’Institution Choiseul pour la politique internationale et la géo-économie, qui, au terme d’une étude conduite entre l’été 2013 et l’automne 2014, a établi le « Choiseul 100 Africa », rendu public il y a peu.

Le « Choiseul 100 Africa », d’après les étaiements de l’institut, a été conduit en trois étapes principales : définition de la méthodologie et des objectifs; recherche et sélection de profils et validation et élaboration du classement final faisant ressortir les 100 jeunes leaders économiques africains les plus prometteurs, ces derniers étant soumis à des conditions d’admissibiliré que sont l’impératif d’avoir la nationalité de l’un des 54 États africains, être âgé de 40 ans ou moins au 1er janvier 2014 et justifier d’une contribution active dans le développement économique de l’Afrique.

Lire la suite sur Reporters

Article précédentJe ne suis pas un policier, mais je veux mes droits Par Abdou Semmar
Article suivantRevue de presse. Sellal, le pompier de la République