Lu sur RFI

Malgré une belle saison et un intense lobbying, Franck Ribéry n’est pas devenu le cinquième footballeur français à remporter le Ballon d’Or, ce 13 janvier 2014 à Zurich. Les jurés ont préféré Cristiano Ronaldo au milieu de terrain du Bayern Munich, pour cette prestigieuse distinction individuelle. Ce second sacre est une revanche pour l’attaquant du Real Madrid. Le Portugais avait fini trois fois 2e derrière son grand rival, l’Argentin Lionel Messi, dauphin en 2013.

Cristiano Ronaldo 2 – Lionel Messi 4. Ronaldo a réduit le score dans le match à distance qui oppose les deux meilleurs footballeurs au monde depuis quelques années. Le Portugais a en effet remporté une seconde fois le Ballon d’Or, la plus prestigieuse distinction individuelle pour un joueur, ce 13 janvier 2014 à Zurich.

L’Argentin Messi, deuxième de cette élection 2013, en avait gagné quatre de suite entre 2009 et 2012. Du coup, Cristiano Ronaldo n’a pas boudé son plaisir, lui qui avait fini second, frustré et vexé, derrière son grand rival, en 2009, 2011 et 2012.

« Il n’y a pas de mots pour décrire ce que je ressens, je suis très heureux, a réagi le lusophone.Ceux qui me connaissent savent tous les sacrifices que j’ai consenti ».

Les jurés du « FIFA Ballon d’Or France Football » – un collège d’entraîneurs, de joueurs et de journalistes – ont davantage récompensé les prestations individuelles de Cristiano Ronaldo que la saison de son club. Le Real Madrid, deuxième en Championnat d’Espagne, n’a en effet gagné aucun trophée en 2013.

Le Portugais a pourtant été irrésistible. Sur une année civile, il a inscrit 69 buts, toutes compétitions confondues. Et certaines de ses prestations ont marqué les esprits.

Il y a d’abord eu deux buts mémorables sur le terrain du FC Barcelone et une victoire 3-1, en demi-finale retour de la Coupe d’Espagne, le 26 février 2013.

Puis il y a eu les buts décisifs en éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Le 6 septembre 2013, le joueur de 28 ans réussit un triplé en Irlande du Nord, permettant au Portugal de s’imposer 4-2 et de se replacer dans la course à la qualification pour les barrages d’accès au Mondial 2014.

Des barrages où Cristiano Ronaldo propulse ensuite la « seleççao » au Brésil avec quatre buts, après avoir gagné un duel de haute volée face au Suédois Zlatan Ibrahimovic.

Lionel Messi blessé, Franck Ribéry frustré

C’est grâce à ces derniers coups d’éclats que Cristiano Ronaldo a finalement été préféré à Lionel Messi, blessé en novembre/décembre, et à Franck Ribéry.

Le Français, troisième au classement du Ballon d’Or, y a pourtant longtemps cru. Le milieu de terrain du Bayern Munich a tout remporté ou presque en 2013 : Championnat d’Allemagne, Coupe d’Allemagne, Ligue des champions, Supercoupe d’Europe, Coupe du monde des clubs… Au point d’être désigné footballeur européen de l’année par l’UEFA.

Franck Ribéry pouvait donc se prendre à rêver, même si les succès du Bayern sont davantage liés au collectif qu’à ses exploits individuels. Le milieu de terrain se voyait déjà cinquième Ballon d’Or français, après Raymond Kopa (1958), Michel Platini (1983, 1984 et 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et Zinédine Zidane (1998). Il s’était même lancé dans un intense lobbying pour décrocher le précieux trophée. En vain.

Et le Français de 30 ans pouvait pester : alors qu’il était favori du scrutin, la Fédération internationale de football (FIFA) a décidé de prolonger le vote jusqu’au 29 novembre. Ce qui a permis à Cristiano Ronaldo d’inverser la tendance grâce à ses buts face à la Suède, les 15 et 19 novembre.

Article précédentAADL : 35000 citoyens vont être convoqués pour payer la première tranche de leurs futurs appartements
Article suivantRevue de presse. Plus de 2,7 millions de touristes ont visité l’Algérie en 2013