Le bâtonnier d’Alger avertit les avocats qui utilisent Facebook/ Simple mise en garde ou réelles pressions?

Le bâtonnier de l’ordre des avocats d’Alger, Me Abdelmadjid Sellini, compte sévir contre les avocats qui utilisent Facebook. Dans une lettre datée du 29 novembre dernier, et adressée à ses «collègues», il fustige le «recours abusif» à ce réseau social.

Sans être précis, Me Sellini dit dans sa déclaration avoir constaté dernièrement un recours de certains avocats à Facebook pour «publier des avis publicitaires ou apporter des attaques illégales». Selon le bâtonnier, ces «comportements» sont en contradiction avec l’article 12 de la loi organique de la profession et 68 du règlement intérieur. Notons que l’article 12 de la loi n° 13-07 du 29  octobre  2013 portant organisation de la profession d’avocat, stipule qu’ «il est  interdit à l’avocat de se prêter à une démarche de clientèle, à une publicité visant à attirer l’attention du public sur lui ou d’y inciter».

«Aussi, et pour mettre un terme à ces comportements qui avilissent la profession d’avocat, je demande à tous les collègues de ne pas recourir à ces moyens qui ne sont pas en adéquation avec l’éthique et la déontologie de la profession ainsi que les devoirs édictés dans la loi organique», affirme Me Sellini, qui promet qu’il prendra les dispositions nécessaires à l’encontre de tous ceux qui «par leur comportement, nuirait à la profession».

Si certains voient dans cette mise en garde un simple avertissement envers ceux qui font leur promotion sur les réseaux sociaux, des militants évoquent une tentative de museler les avocats défenseurs des droits de l’homme qui ont l’habitude de dénoncer sur Facebook les dépassement dont sont victimes leurs mandants.

Elyas Nour