Des violences ont émaillé la rencontre qui a opposé le MO de Béjaïa à l’USM d’Alger, hier mardi, au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa. Déchaînés, des supporteurs ont pris d’assaut la tribune officielle. Une vingtaine de blessés ont été enregistrés.  

Des actes de violence ont marqué la rencontre qui a opposé le MO Béjaïa à l’USM Alger pour le compte de la mise à jour de la 16ème  journée de la ligue 1-Mobilis, hier mardi. Des supporters déchaînés ont envahi la tribune officielle juste après le coup de sifflet marquant la fin d’une rencontre qui s’est soldée par un score vierge (0 – 0). Ces supporters voulaient s’en prendre aux dirigeants du club, ce qui a déclenché une bataille avec les forces de police.

Des dizaines d’autres supporters ont envahi le terrain alors que les joueurs et les staffs techniques des deux équipes étaient toujours sur place. Armés de barres de fer arrachées de la clôture du stade, des supporteurs se sont livrés à des actes d’une très grande violence causant une vingtaine de blessés.

Rappelons que des scènes similaires ont marqué le match aller qui a opposé les deux formations au stade Omar Hammadi  à Alger, le 19 août 2016. Les supporteurs du MOB se sont fait littéralement lynchés par ceux de l’USM Alger. Cela avait coïncidé avec la décision de la DGSN de retirer la police des stades.

M.M.