L’armée yéménite a affirmé avoir repris le contrôle, dans la région de Saada dans le nord, de positions qui étaient tenues par les combattants zaïdites, d’y avoir lancé des raids aériens et fait subir d’importantes pertes aux combattants zaïdites.

Des sources militaires, citées mercredi par l’agence officielle Saba, ont déclaré que les forces armées ont achevé une « opération de ratissage complète de Jebel Lahmar », un massif montagneux situé à une quinzaine de km au sud de la ville de Saada, où les rebelles ont saboté des tours de communication.

L’aviation a porté des « coups douloureux aux rebelles, tuant un nombre important d’entre eux et les troupes ont pris position dans les zones ratissées », a indiqué l’une de ces sources.

Dans la région proche de Jebel al-Qaïs, l’aviation a mis en échec une tentative d’infiltration de rebelles, selon les mêmes sources qui affirment que deux vallées, le Wadi Sabarek et le Wadi Ayane, de la région de Harf Sufyan, dans la province d’Omrane, au nord de Sanaa, ont également été nettoyées de toute présence rebelle.

Au niveau politique, le ministre de l’Information Hassan Ahmed al-Lawzi a indiqué que plus d’une centaine de rebelles avaient été capturés et sont actuellement interrogés alors que les combats sont entrés dans leur cinquième semaine.

Il a réaffirmé que les six conditions du gouvernement pour une solution politique, notamment la remise des armes saisies aux forces armées et l’ouverture des routes, n’étaient pas négociables.

Vendredi, le gouvernement a déclaré une suspension de son offensive officiellement pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire mais les hostilités ont repris au bout de quelques heures.

Le gouvernement a accusé les rebelles de l’avoir rompue tandis que ces derniers ont affirmé que l’armée avait mis à profit cette trêve pour acheminer des renforts.

Article précédentLa réunion du 09 septembre mars 2009 de l’OPEP. Un non évènement
Article suivantDz foot, par LOK