Des manifestations, parfois violentes, ont marqué plusieurs régions du pays, vendredi et samedi, après l’annonce des résultats des élections locales. Les protestataires dénoncent une fraude massive au profit du FLN.

Ces manifestations ont pris une forme violente à Tindouf. Après l’annonce des résultats vendredi la colère a fait suite à la stupéfaction. Les procès verbaux indiquaient une large victoire du TAJ d’Amar Ghoul, mais après l’annonce des résultats officiels, c’est le FLN qui l’emporte.

De très violentes escarmouches ont éclaté et le tribunal de la commune de Tindouf  été incendié par les manifestants.

tind 300x300 - Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays

Une journée de protestation a également marqué la ville d’Ouargla où ons’est insurgé contre le «marchandage des voix». Sur leurs banderoles, les manifestants ont dénoncé une vaste opération de soudoiement orchestrée par «certain partis».

ouargla 300x225 - Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays

On a également manifesté à Maghnia, après que le sénateur MSP, Nabi Habri, ait présenté sur sa page Facebook des preuves irréfutables sur une opération de fraude au profit du FLN. Selon lui, plus de 8000 voix ont été rajouté par l’administration afin de faire gagner l’ex-parti unique. Dans un post publié vendredi, il a fourni des exemples en exposant des procès verbaux truqués.

maghniya 300x225 - Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays

Dans la commune de  Sidi Amar, à Annaba, des militants RND sont sortis dans la rue après l’annonce des résultats officiels du scrutin pour dénoncer «une fraude massive orchestrée par le FLN». Sans user de violence, ils sont restés une partie de la journée devant le siège de l’APC à scander des slogans dénonçant la fraude.

annaba 295x300 - Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays

A Alger, la commune de Bordj El Kiffan a connu une journée mouvementée vendredi. Des centaines de citoyens sont descendus dans la rue et les raison restent les mêmes : la fraude. Une autre manifestation pacifique a également eu lieu, hier samedi, pour dénoncer une victoire du FLN bâtie sur la fraude électorale.

fort de leau 263x300 - Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays

A Béchar, dans le Sud-Ouest, la route nationale 6 a été fermée par des militants du FNA. Ces derniers ont protesté contre l’accaparement des trois sièges que le parti a indûment gagné à l’APC par le FLN, le RND et le MSP. Selon eux, le FNA a tout simplement été écarté à cause de la nature de ses alliances politiques à l’intérieur de cette assemblée.

M.M.

Elections locales/ Mouvements de protestations contre la fraude à travers le pays
Notez cet article