Israël utilise Facebook pour étudier le comportement des jeunes arabes.

0
128

fa Pour les usagers de Facebook qui mettent à jour leurs comptes ou bien qui postent leurs photos de familles réservées à la liste de leurs amis sélectionnés, mais que la plupart des gens pensent être confidentielles sont en fait utilisées par Israël pour profiler certaines personnes et les espionner dans le but d’obtenir des informations de valeur, révèle un nouveau rapport dont des parties ont été publiées par le journal basé en France Israël Magazine.

Selon des sources “sérieuses” mentionnées dans ce journal, les services secrets israéliens se concentrent principalement sur les utilisateurs arabes et musulmans et utilisent les informations obtenues via leurs pages Facebook pour analyser leurs activités et comprendre leur état d’esprit.
La version étendue de l’article a parait-il froissée quelques plumes au gouvernement israélien et dans les cercles diplomatiques, l’ambassadeur d’Israël à Paris a accusé le magazine de « mettre à la disposition de l’ennemie des informations secrètes ».
Cette activité secrète d’Israël a été révélée en mai 2001. Gérard Niroux, Professeur de psychologie dans une Université française en Provence dit à ce sujet :
“C’est un réseau des services secrets créé par une équipe de psychologues israéliens qui attirent des jeunes du monde arabe, plus spécifiquement des pays situés à portée du conflit Israélo-Palestinien et également dans des pays d’Amérique Latine” précise le professeur Niroux, qui est l’auteur d’un livre intitulé Les Dangers d’Internet

Il précise par ailleurs qu’un nombre très important d’hommes utilise les réseaux de sites internet pour rencontrer des femmes et avertit que ce n’est pas tout le temps la cas et que c’est parfois le meilleur moyen d’attirer des hommes pour trouver leurs points faibles.

« Il est très facile d’espionner les hommes en utilisant les femmes » déclare-t-il au magazine.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël a été accusé d’utiliser Facebook pour espionner des gens. En avril 2008 le journal jordanien Al-Haqiqa al-Dawliya a publié un article sous le titre « L’ennemi caché » reprenant les mêmes affirmations.

L’article parle de surveillance, plus spécifiquement des jeunes qui révèlent souvent des détails personnels sur eux-mêmes sur Facebook ou sur d’autres sites communautaires, en devenant ainsi des cibles faciles pour ceux qui les cherchent.

Facebook Politique

Facebook n’est pas étranger à la politique et est souvent utilisé pour organiser des manifestations ou pour lancer des campagnes d’opposition, comme durant les récents troubles en Iran, ce qui, selon Israël Magazine, donne aux services secret israéliens un aperçu fiable des activités politiques en cours dans les pays ennemis.

L’article ajoute qu’il n’est plus nécessaire pour les forces d‘occupation, comme Israël et les Etats Unis, d’utiliser les outils traditionnels pour contrôler les gens ou bien pour inciter la sédition, car il est maintenant suffisant d’utiliser Facebook pour promouvoir certaines idées et infiltrer certaines structures politiques et sociales d’un pays donné.

Le fait qu’Israël utilise Facebook pour espionner les arabes ne se résume pas seulement aux media, mais c’est un sentiment général partagé par de nombreuses personnes dans la région.
Les gens travaillent comme des espions sans s’en rendre compte, dit l’article, ajoutant qu’en simplement se logant à un chat et parlant de n’importe quoi avec quelqu’un qu’il ne connait pas est suffisant pour faire le travail.
Toutes les informations publiées seront analysées et utilisées plus tard.

Israël a une longue histoire d’espionnage dans le Moyen-Orient. Pendant les guerres de 1956, 1967 et 1973, Israël a examiné consciencieusement les pages nécrologiques des journaux arabes, menant ainsi l’armée égyptienne à interdire la publication des nécrologies du personnel militaire.

L’analyse du contenu des journaux égyptiens a également joué un rôle majeur dans la planification de la guerre de 1967. Selon les rapports des média israéliens la guerre a effectivement commencé quand les journaux égyptiens on publié un article relatant que plusieurs officiers de rangs différents prendraient ensemble le petit-déjeuner à 9h00 le 5 juin 1967 date à laquelle Israël a attaqué l’Egypte.

Source : El Arabiya
Traduit de l’anglais par RAF