Les représentants des habitants de la Casbah ont demandé mardi d’être associés à la commission qui sera formée pour « prendre en charge l’application du nouveau plan » de restauration et de sauvegarde de la Casbah. Les représentants des habitants de la Casbah qui assistaient à une conférence organisée au journal El Moudjahid, à l’occasion de la journée nationale de la casbah célébrée le 23 février, ont estimé nécessaire « la concrétisation de ce plan ».

Des associations activant dans le domaine de la restauration de la Casbah avaient demandé la mise au point d' »une stratégie d’intervention intelligente » afin d’accompagner l’opération outre la formation d’une commission qui se compose de représentants de plusieurs secteurs pour veiller à l’application effective du plan.

Lors de cette rencontre, les intervenants ont indiqué que le moment était venu pour accélérer l’application du plan pour sauver la Casbah.

M. Ali Mebtouche, président honorifique de la Fondation la Casbah a affirmé que le 23 février de chaque année, « nous célébrons l’évènement en oubliant que nous sommes en train de perdre une partie importante de la mémoire algérienne ».

« Qui est derrière la vente de terrains à la Casbah? Et qui délivre des permis de construire sur le vieux bati, s’est-il encore interrogé.

Il a appelé à ce propos, le ministère de la culture à prendre en charge rapidement cette question qui prend de l’ampleur.

Les intervenants ont tenu à faire remarquer à ce sujet, que la chambre à la Casbah est cédée à 60 millions de centimes, relevant enfin, la nécessité de prendre des dispositions afin de préserver ce patrimoine de l’Algérie.

APS