Les deux plus grandes banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo ont annoncé vendredi qu’elles rejoignaient le projet Desertec de centrales solaires géantes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. UniCredit a indiqué dans un communiqué qu’elle prenait part à Desertec en devenant actionnaire de la société DII, qui chapeaute le projet, sans préciser le niveau de sa participation. Intesa Sanpaolo a annoncé de son côté dans un communiqué qu’elle rejoignait Desertec en tant que « partenaire associé et sponsor ». Sa division banque de financement et d’investissement prendra part aux « activités et aux phases de réalisation du projet ».

APS