Le rappeur Algérien Solo Montana est de retour sur scène. Exilé au Canada ces dernières années après avoir subi plusieurs tentatives d’agressions et des menaces de mort suite à ses chansons très critiques vis-à-vis des autorités militaires et politiques en Algérie, Solo reprend son flambeau de rappeur combattant et engagé et animera un concert le 15 septembre prochain à Montréal au théâtre Tellus. Plusieurs autres artistes Canadiens et Français participeront aussi à ce méga concert, a appris également Algérie-Focus. On peut citer à titre d’exemple le célèbre rappeur Français d’origine Algérienne « L’Algerino ».

Pour rappel, L’Algerino a fait ses débuts sur la scène marseillaise où il a rencontré Akhenaton en 2003. Il a également collaboré avec Soprano,  Shurik’N et les Psy 4 de la rime. Quant à Solo Montana,  il est parmi les fondateurs de la 1ère association de rap et hip-hop en Algérie : peace and love. Solo s’est battu longtemps en Algérie pour promouvoir la musique Rap en animant divers concerts au moment où l’Algérie vivait un contexte politique tendu et violent.

Au début des années 2000, il décide de s’attaquer aux milieux politiques en dénonçant leur corruption. Ses chansons commencent à lui attirer des ennuis et des menaces de mort à l’encontre de sa famille surgissent à la fin de l’année 2007. Une année plus tard, en 2008, il décide de quitter l’Algérie et se réfugie au Canada.  Invité au congrès mondial des jeunes au Québec, il a réussi à se faire remarquer avec un show et une conférence de presse où il déballe tout ce qu’il a sur le cœur. Aujourd’hui, son nouvel album, « Solo Montana Is back »,  est en vente dans le marché au Canada. Après ce méga Concert, Solo Montana n’a qu’un seul rêve : faire une tournée en Algérie. Mais le laissera-t-on chanter et s’exprimer librement dans son pays ?

Dahmane S.