Les autorités algériennes se sont lancées dans la lutte contre le marché informel qui pullule en Algérie et créé une véritable économie parallèle.

vendeur à la sauvette 300x200 - 14 milliards ont été nécessaires pour déloger les marchands de l’informel
Le marché informel est devenue la bête noire du gouvernement algérien/ DR

« Une enveloppe de 14 milliards DA, dont 10 milliards dégagés par le ministère du Commerce et 4 milliards DA par celui de l’Intérieur, a été allouée pour la résorption du de commerce informel, à travers la mise en place d’espaces commerciaux réglementés au niveau des collectivités locales », a indiqué ce mercredi 12 septembre à l’APS, le ministre du Commerce Mustapha Benbada

« Nous souhaitons que cette opération, entamée par le ministère, rencontre un écho favorable auprès des jeunes, au profit desquels des mesures incitatives ont été prises par le gouvernement pour leur permettre d’exercer une activité commerciale réglementée », a-t-il souligné à partir de la wilaya de Blida.

Benbada dit que « le secteur du Commerce accuse actuellement un manque de structures, limitées au nombre de 1 570 espaces réglementés, alors que les besoins du pays sont estimés au double ».

A. B. S.

14 milliards ont été nécessaires pour déloger les marchands de l’informel
Notez cet article