70 militants d’extrême-droite ont pris d’assaut le chantier de la Mosquée de Poitiers ce samedi 20 octobre pour protester contre sa construction. Ils affichaient des slogans et des discours islamophobes.

Ces militants du groupe d’extrême droite  «Génération identitaire», ont depuis 6 heures du matin, occupaient le chantier de la future mosquée de Poitiers, un grand bâtiment gris doté d’un minaret. Quelques dizaines de ces militants étaient montés sur le toit pour manifester, ils ne cessaient de crier « reconquista », comme signe de reconquête de la ville entre les mains des arabes.

L’action se voulait « symbolique » pour les militants qui ont écrit sur leur site internet :«Depuis la Grande Mosquée de Poitiers, Génération Identitaire appelle à la reconquête», où ils rappelaient «qu’il y a bientôt 1300 ans, Charles Martel arrêtait les Arabes à Poitiers».

Ils ont tous été évacués par la police vers 13 h, et trois des organisateurs ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour en savoir plus sur cette initiative. Le ministre de l’Intérieur français Manuel Valls a dénoncé «la provocation haineuse et inadmissible» garantissant que l’état français fera preuve de fermeté face à ces manifestation d’intolérance.

AB

Notez cet article