Une association algérienne poursuivra en justice Gérard Longuet pour son bras d’honneur

0
203

L’ancien ministre français de la Défense, Gérard Longuet, risque de beaucoup regretter son bras d’honneur adressé à l’Algérie. Une association algérienne a décidé de poursuivre en justice ce politicien français coupable d’un geste obscène exécuté en direct sur une chaîne de télévision à une heure de pleine écoute. 

Ainsi, l’association “Algerian international diaspora association” (AIDA), dont le siège se trouve à Genève en Suisse, compte saisir prochainement le procureur de la République française contre l’ex-ministre français de la défense Gérard longuet après son “geste irresponsable”, a indiqué cette association dans un communiqué rendu public dimanche. Selon AIDA,  le geste “vulgaire et grossier” de Gérard Longuet “a touché en plein cœur la communauté algérienne dans le monde”. Dans ce sens, cette association a estimé nécessaire d’ester en justice l’ancien ministre français et ce afin d’”éviter que ce genre de comportements ne se reproduise”, a expliqué encore le communiqué de l’association.

Toutefois, AIDA considère qu’il est “tout a fait regrettable d’associer les Français -défenseurs des droits de l’homme et des valeurs universelles, à un geste aussi insolant”. Elle a déploré à ce propos le fait que “la haine du sénateur a relancé les triades déjà enflammées sur la repentance de la France”. Rappelons enfin que l’ex-ministre de la défense (UMP) avait lancé son bras d’honneur en direction de l’Algérie pendant le générique de fin de l’émission “Preuves par 3” de Public Sénat dont il était l’invité. L’ancien ministre français avait choisi ainsi l’ignominie pour réagir à la demande de l’Algérie au sujet de  “reconnaissance franche des crimes perpétrés à l’encontre des Algériens par le colonialisme français”.