La capitale, Alger, a failli devenir le lieu de tournage d’un véritable film hollywodien ! La Gendarmerie Nationale a déjoué de justesse un braquage, soigneusement préparé, qui visait une importante banque étrangère située dans la zone résidentielle de Hydra.  

En effet, une bande composée de huit personnes ont planifié pendant plus de 7 mois le braquage de la Trust Bank Algeria, une banque étrangère de droit algérien dont l’essentiel des capitaux sont détenus par Trust Algeria Investment et  Jordan Expatriates Investments Holding Company.

Selon les informations révélées, lors d’un point de presse, par le commandant Attallah Tarek, chef de la section de recherche du groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger, les braqueurs avaient bien préparé leur opération puisqu’ils étaient dirigés par un agent de sécurité qui travaille dans cette même banque. Avec l’aide de son frère et six autres complices, les braqueurs « ont bien localisé les lieux et bien préparé les moyens de transport, les cagoules, les gants, et les armes blanches. Il avaient même pris la précaution de trouver comment arrêter le système d’alarme », a expliqué à ce sujet le commandant Attallah Tarek. Selon ce dernier,  « ‘c’est lors d’un barrage mobile que la Gendarmerie nationale, a pu identifier les cambrioleurs ».

Effectivement, mercredi passé, le 28 mars dernier plus exactement, les malfaiteurs ont enlevé, vers 17h,  le caissier principal de la Trust Bank qui était sur le route pour rejoindre son domicile familial à Saoula, une commune située à 11 Km d’Alger. C’est à ce moment-là que les braqueurs, à bord de deux véhicules de location, des Renault Clio Symbol, le surprennent et l’agressent. Enlevé, le caissier a été ligoté par ses ravisseurs qui l’ont placé sur la banquette arrière d’un véhicule « au milieu de deux individus qui le menaçaient d’un couteau sur la gorge », révèle à ce propos le colonel de la Gendarmerie d’après lequel  les malfrats envisageaient d’arracher, par la force et la torture, la combinaison de la clé et le code du coffre-fort de la banque avant de procéder à leur hold-up la nuit même.

Mais leur plan diabolique n’a nullement fonctionné car lors d’un barrage routier dressé par les gendarmes, les braqueurs ont été débusqués « grâce au caissier enlevé qui a cassé la vitre de la voiture dans laquelle il était embarqué ». « Les services de sécurité ont pu connaître l’identité des malfaiteurs, 36 heures après leur tentative de cambriolage », a assuré enfin le commandant de la gendarmerie. Un véritable braquage à l’italienne a été donc déjoué de justesse. Des vies humaines ont été épargnées et plusieurs milliards de dinars ont été également sauvés…

Un braquage à « l’italienne » déjoué de justesse à Alger
4 (80%) 5 vote[s]