Michelin Rebrab

Le gouvernement algérien confirme exercer son droit de préemption sur Michelin Algérien : l’entreprise devient une propriété de l’Etat, via la Caisse Nationale d’Investissement et la Société Naftal Algérie.

La rumeur courrait depuis de longues semaines et c’est désormais officiel : le gouvernement algérien usera de son droit de préemption contre Michelin. C’est Karim Djoudi, ministre des Finances, qui en a fait l’annonce lundi à l’Assemblée en exposant le Projet de Loi de Finance (PLF) 2014.

L’ordre est venue du Premier ministère, qui aurait donné des instructions en urgence à la Caisse Nationale d’Investissement en partenariat avec la Société Algérienne Naftal pour exercer son droit de préemption sur la Société Française de pneumatique Michelin Algérie.

Le gouvernement torpille ainsi le groupe privé algérien Cevital qui avait réussi à entrer en juin dernier dans le capital de Michelin Algérie à hauteur de 70% à la faveur d’une ouverture de capital.

Karim Djoudi a justifié la décision prise par l’Etat de faire jouer son droit de préemption par un changement dans la structure du capital de Michelin Algérie.

Lotfi Bouzouad