Le conseil national du CLA (Conseil des lycées d’Algérie) s’est réuni à Alger jeudi 20 juin pour dresser un bilan de l’année scolaire 2013/2014 et donner les premiers résultats du bac. Pour établir ce bilan, ce syndicat autonome s’appuie sur l’évaluation menée par les délégués du CLA dans 30 wilayas.

45,16% de réussite au bac

Le CLA a donné une première estimation du taux de réussite au bac. Selon le syndicat, 45,16% des étudiants ont passé l’examen avec succès. Cette année, les matières où l’on constate le plus fort taux de réussite sont l’allemand, l’espagnol et l’économie (64% de réussite pour chacune de ces trois matières). À l’inverse, les étudiants ont échoué en nombre sur le français (21% de réussite), l’anglais (22%) et la philosophie (24%). Mais, pour connaître leurs résultats officiels, les étudiants devront attendre début juillet.

Le CLA souligne également une « nette amélioration des conditions de surveillance des examens de fin d’année », mais déplore que « le phénomène de la triche et de la menace des enseignants surveillants dominent encore » à cause d’un « laisser-aller des chefs des centres d’examens et de leurs staffs ».

« Gestion opaque et clientéliste de l’argent des œuvres sociales »

Dans son bilan pour l’année 2013/2014, le CLA souligne par ailleurs « la gestion opaque et clientéliste de l’argent des œuvres sociales », qui équivaut à « la prise en otage des milliers de travailleurs du secteur de l’éducation ». Le conseil national appelle donc les travailleurs du secteur « à se mobiliser pour un gel total de la gestion actuelle des œuvres sociales ».

Selon le CLA, le gouvernement poursuit une politique de précarisation de l’école publique

Le CLA a enfin réagit à l’annonce faite par la Ministre de l’éducation, Nouria Benghebrit, qui souhaite recruter des contractuels pour faire face aux postes vacants dans le secteur. Pour le CLA, cette annonce « exprime la volonté des pouvoirs publics de précariser davantage la relation de travail dans l’école publique ». Le conseil national affirme qu’il « prendra les positions nécessaires lors des assises sur la réforme du système éducatif et entamera les actions adéquates à la rentrée prochaine ».

En particulier, le CLA met l’accent sur trois combats auxquels il ne renoncera pas : lutter contre la précarisation de l’emploi et la contractualisation, revaloriser le statut des travailleurs de l’éducation, et obtenir la retraite après 25 ans de service ainsi que l’indexation de la politique salariale sur les prix du marché.

Notez cet article